Eidgenössische Prüfung für Wanderleiter

Alle Informationen zur Prüfung - Achtung : Anmeldeschluss am 3. Juni 2019

Accueil > Examen fédéral > Autres documents pour le brevet > E 1.0.1 Lignes directrices pour le travail de brevet

E 1.0.1 Lignes directrices pour le travail de brevet

samedi 6 mai 2017

Créer ici un document PDF de la page - Enregistrer au format PDF

Règlement du travail de brevet

1. Objectifs
Le travail de brevet fait partie intégrante de l’examen fédéral. Sa réussite constitue l’une des conditions à remplir pour obtenir le brevet fédéral d’accompagnateur en montagne.

Le travail de brevet est produit par le candidat. Il est original et inédit. Il apporte des éléments nouveaux à l’activité professionnelle d’accompagnateur en montagne.

Le travail de brevet permet au candidat de :
• témoigner de ses aptitudes professionnelles ;
• montrer ses capacités à intégrer les connaissances théoriques et pratiques aussi bien dans les phases de préparation que sur le terrain ;
• communiquer des recherches, expériences et réflexions.

Le travail de brevet doit renforcer l’employabilité du futur breveté, il est donc fortement recommandé de produire un produit touristique vendable.

2. Références légales et règlementaires
Le règlement concernant l’examen professionnel « Accompagnateur en montagne » ainsi que ses directives fixent les références légales et règlementaires.

Dans le règlement d’examen, il est notamment mentionné que les candidats sont admis à l’examen fédéral sous réserve de la soumission du travail de brevet dans les délais (chiffre 3.31).

La liste des critères de compétences selon 4.3 des directives sert de base à l’évaluation.

3. Le travail de brevet
Le candidat peut choisir parmi les deux types de travaux de brevet suivants :
• Produit touristique vendable à l’intention d’un ou plusieurs clients (thématique et planification de la randonnée, ainsi qu’un business plan) ;
• Outil de travail pour la pratique de la profession, par exemple : mémento et son application, aspect du contexte de travail, mise en valeur d’une réserve naturelle, etc.
Organisation et accompagnement 

La Comex réceptionne le travail fini, mais n’accompagne pas le candidat dans le processus d’élaboration. Par contre, il est conseillé au candidat de se faire accompagner (coacher) dans sa démarche, notamment concernant le choix du thème du travail, la structuration du document et de la soutenance orale. L’accompagnement peut être réalisé par des prestataires de formation, des professionnels actifs ou toute autre personne que le candidat choisit. 
Les frais éventuels de cet accompagnement sont à la charge du candidat.

Forme 

Pour être recevable, le travail de brevet doit respecter les normes de présentation décrites ci- après :

Le travail de brevet doit comporter un maximum de 25 pages A4 tout compris (pages de 40 à 45 lignes de 65 caractères chacune), comportant un minimum de 40’000 caractères, sans les espaces (outil statistique du traitement de texte). Seule la partie développement est prise en compte dans ces critères. Les références et annexes ne sont pas comptées. Toutefois, un maximum de 10 pages supplémentaires d’annexes est accepté.

Le travail de brevet doit comporter :
• Une page de couverture avec un titre, le nom du candidat et son adresse, ainsi que la date de dépôt et la mention “travail réalisé pour l’obtention du brevet fédéral d’accompagnateur en montagne” ;
• Les mentions signées et datées : « J’atteste sur l’honneur avoir réalisé ce travail personnellement, sans aide non autorisée. » et « J’atteste sur l’honneur que ce travail est original et inédit. »
• Une table des matières qui énumère les titres de chapitres, en une page A4 maximum ;
• Un résumé du travail de travail de brevet sur une demi-page au maximum ;
• Une introduction précisant les motivations du choix du sujet, les objectifs poursuivis, ainsi qu’une définition concise du sujet de travail de brevet étudié et de son actualité ;
• Une partie développement du sujet étudié, assortie d’une présentation du matériel recueilli sur le sujet, d’une analyse personnelle et d’éventuelles propositions ;
• Une conclusion qui résume le sujet développé et les réponses apportées par le candidat ;
• Des illustrations (images, graphiques, dessins, ...) légendées qui soutiennent le texte ;
• Un référencement complet (bibliographie, crédit photographique, sites internet, ...) des documents et ouvrages utilisés pour le travail de brevet ; 

• Des annexes éventuelles présentant les éléments complémentaires utilisés et cités dans le texte du travail de brevet.

Un travail plagié n’est pas recevable.

Reddition et archivage 

Le travail de brevet doit être déposé en 3 exemplaires au secrétariat de la Comex. Une copie supplémentaire, sous forme électronique (CD, DVD, clé USB) dans deux formats (traitement de texte et *.pdf) doit être également déposée en même temps à des fins d’archivage. 


Utilisation des sources, plagiat
Il est légitime d’inclure dans le texte des citations pour accompagner ses propres réflexions. Elles doivent être clairement identifiées (cf. ..., voir ..., com. pers. , réf., ...). Elles ne doivent pas dépasser quelques lignes, sauf situation particulière, clairement motivée.
Toutes les sources doivent être référencées (livres, revues, pages internet, communications orales, ...) et le cas échéant (non libre de droit) autorisées (images, cartes, photos de tiers, ...). Reproduire des sources en dehors de ces indications est considéré comme du plagiat. 


4. Calendrier 

Le travail de brevet doit être remis au minimum trois mois avant le début de l’examen. 


5. Thèmes 

Le sujet du mémoire doit avoir un rapport évident et direct avec la profession. 


6. Évaluation
Principes généraux : 

• Chaque critère d’évaluation est noté de 1 à 6 ;

• Les éléments d’évaluations mentionnés dans le tableau ci-dessous servent de guide à l’évaluation, ils n’ont pas de points attribués en propre ;

• La liste des critères de compétences selon 4.3 des directives sert de base à l’évaluation ;
• Un travail plagié est un motif d’exclusion de l’examen.

Note (1-5) Critères d’évaluation Eléments d’évaluation principaux Remarques *
.../5 A. Appréciation synthétique Répond aux exigences de l’activité professionnelle selon le profil professionnel. Lien de la pratique.
.../5 B. Aspects formel du travail Respect du cadre, page de couverture, table des matières, résumé, structure du travail de brevet (introduction, développement, conclusion), illustrations, bibliographie, annexes Style et justesse de l’écriture
.../5 C. Contenus et méthodologie Relation évidente et directe avec la profession, qualité du fil conducteur, capacité à exposé le thème, les motivations et les recherches, originalité et aspects novateurs
.../5 D. Présentation orale Structure du discours, maîtrise des moyens didactiques, mise en évidence des éléments clés du travail de brevet et complémentarités, conclusion
.../5 E. Réponses aux questions Traitement et justesse des réponses,
Total des points ..... /25 Calcul note : total des points/5+1 NOTE ..... /6

Soutenance
Le travail de brevet fait l’objet d’une soutenance orale de 30 minutes devant un jury de 2 experts fédéraux.
Durant la soutenance, le candidat présente son travail de brevet durant 10 minutes, puis répond aux questions du jury pendant 20 minutes. Le jury peut interrompre la présentation faite par le candidat lorsque le temps imparti de 10 minutes est écoulé.

Évaluation
L’évaluation finale du travail de brevet est constituée sur la base
• du travail écrit évalué par chacun des membres du jury 

• de la prestation orale, évaluée par l’ensemble du jury 


Le travail de brevet est noté sur 6. La note finale est constituée selon le tableau ci-dessus.